muscler pour l'escalade

Comment se muscler pour l’escalade ?

Faire d’escalade est un exercice physique. En effet, vous aurez à utiliser toutes les parties de votre corps pour finir le parcours. Vos mains vous serviront à la fois pour vous accrocher aux rochers et dans l’utilisation des équipements. Vous aurez également besoin de vos pieds comme appui durant la montée. Vous devez alors bien muscler vos muscles pour être performant et également pour augmenter votre capacité d’endurance.

Les zones sollicitées

Comme suscité, vous aurez besoin de tous vos muscles durant l’escalade. Membres supérieurs, membres inférieurs, le tronc, le bassin, etc. seront utilisés pour progresser jusqu’à l’arrivée. Les muscles de vos épaules, vos triceps, vos biceps, vous serviront pour gravir la structure. En effet, vous vous agripperez vos mains aux rochers. Vous aurez alors besoin de toute cette force pour vous hisser d’un point à un autre. Vos membres inférieurs comprenant principalement les quadriceps, les muscles au niveau de la cuisse ou ischiojambière, et ceux du mollet. Vous utiliserez également vos pieds pour vous stabiliser sur les rochers. Vous aurez alors besoin de vos muscles pour rester en équilibre en vous appuyant sur vos pieds. À chacun de vos déplacements jusqu’à la fin du parcours, chacun de vos muscles jouera alors son rôle.

Les exercices physiques

Pour vous muscler, vous devez effectuer des activités physiques régulièrement. Vous devez réaliser les exercices correspondant à chaque muscle. Vous devez alors élaborer une liste d’exercices à effectuer durant les entrainements. Vous pourrez par exemple mettre au programme des abdos pour muscler votre tronc. Les pompes peuvent à la fois être bénéfiques pour les muscles des membres supérieurs et inférieurs. N’oubliez pas également d’étirer vos doigts. En effet, il peut s’agir d’un membre infime de votre corps, mais ils seront utilisés pour grimper, pour vous accrocher sur les rochers. Prenez également le temps de vous reposer pour laisser vos muscles prendre des formes. Vous devez alors gérer le temps des renforcements musculaires et ceux des repos pour avoir des muscles de tonnerre pour agrémenter votre puissance dans les parcours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *