bébé en montagne

Peut-on emmener un bébé à la montagne ?

Un séjour en montagne est un vrai plaisir pour les vacances. Vous pourrez bénéficier d’une tranquillité idéale pendant des jours. Vous pourrez également profiter des chants de la nature, d’activités ludiques, etc. Les familles se demandent souvent s’ils peuvent emmener leur nouveau-né à la montagne. Les bébés peuvent faire des sorties en hauteur. Toutefois, des conditions requises doivent être respectées. Vous devez également prendre des précautions pour la santé de votre bébé.

Les conditions requises

Vous devez répondre à des critères précis pour pouvoir emmener votre bébé en montagne. Votre bébé ne doit pas présenter des problèmes de cœur, des troubles respiratoires, etc. qui peuvent réduire ses moyens de défense contre d’éventuelles maladies. Un seuil de hauteur de la montagne doit également être respecté. Un bébé supportera une hauteur maximum de 1500 mètres. En effet, l’altitude peut présenter différents impacts néfastes sur la santé d’un bébé. Plus vous montez en hauteur, plus une baisse du taux d’oxygène est rencontrée. Il peut même devenir rare. Cela présentera des effets néfastes sur sa santé. Vous devez également prendre des initiatives dans le cas où ces conditions sont déjà répondues.

Les précautions à prendre

Vous devez prendre des précautions durant le trajet et pendant votre séjour. Il faut bien nourrir le bébé au cours du voyage. Il faut surtout sur les pistes ascendantes ou descendantes l’allaiter. En effet, durant ces étapes, un changement brusque d’altitude est rencontré. Ils peuvent alors ressentir des douleurs et des oreilles bouchées. Il faut alors le faire concentrer sur d’autres choses. Il faut également bien gérer le trajet avec des pauses pour permettre au bébé de s’adapter. Durant votre séjour, optez pour une chambre humidifiée. Cela permettra au bébé de bien-être hydrater. Vous devez également lui donner de l’eau continuellement. Pour le moyen de transport utilisé, optez pour des transports qui roulent à une vitesse normale surtout durant les courbes, le passage sur les pentes. Le bébé sera alors moins affecté par les changements d’altitude.