Stimuler la mémoire étape par étape


Vous ne pouvez pas vous souvenir de quelque chose si vous ne l’avez jamais appris, et vous ne pouvez pas apprendre quelque chose, c’est-à-dire le coder dans votre cerveau, si vous n’y prêtez pas suffisamment attention. Il faut environ huit secondes de mise au point intense pour ancrer une information dans votre mémoire.

Si vous êtes facilement distrait, choisissez un endroit tranquille où vous ne serez pas interrompu. Une fois que vous aurez trouvez un cadre propice à l’apprentissage, suivez les étapes suivantes :

Utilisez autant de sens que possible

Essayez de relier les informations aux couleurs, aux textures, aux odeurs et aux goûts. L’acte physique de réécrire des informations peut aider à l’imprimer dans votre cerveau. Certaines personnes ont une bonne mémoire visuelle, d’autre une bonne mémoire auditive. L’idée est d’associer les capacités des yeux à celles des oreilles, en lisant à haute voix, par exemple.

Reliez les informations à ce que vous savez déjà

Associez de nouvelles données à des informations dont vous vous souvenez déjà, qu’il s’agisse d’un nouveau matériel basé sur des connaissances antérieures ou de quelque chose d’aussi simple que l’adresse d’une personne habitant le quartier de votre enfance.

Pour des informations plus complexes, concentrez-vous sur la compréhension des idées de base plutôt que sur la mémorisation de détails isolés. Entraînez-vous à expliquer les idées à quelqu’un d’autre avec vos propres mots.

Répétez les informations que vous avez déjà apprises

Faites le point ce que vous avez appris dans la journée. Puis à intervalles réguliers, ancrez ces informations dans votre mémoire, comme si vous vous prépariez pour un examen. Cette technique de conservation des connaissances s’appelle la « répétition espacée ».

Les mémotechniques

Développer sa mémorisation par la mnémotechnie consiste à associer des informations à des indices simples à mémoriser, comme des images, des mots ou des phrases.

Exemple de phrase mnémotechnique :

« Les rats essaient de courir là où finissent les grands espaces. » Cela correspond aux 7 groupes de la taxonomie : règne – embranchement – classe – ordres – familles – genre – espèce.

« Partir à reculons, c’est éviter les querelles qui unissent les ennemis. » La phrase correspond tout simplement à la conjonction de coordination « parce que ».
La mnémotechnie vous facilitera grande la tâche. Avec cette technique éprouvée, vous serez aussi capable de vous rappeler, sans vous bourrer le crâne, la liste complète des œuvres de Shakespeare dans l’ordre complète, entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *